Aller au contenu  Aller au menu Général  Aller au menu secondaire  Aller à la recherche globale  Aller à la recherche de la rubrique 
> >

Les grands parcours

9 - Salle du Jeu de Paume

Salle Jeu de Paume © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Dans cette salle qui présentait des tableaux et des moulages de sculptures antiques du temps de Fabre, sont exposés quelques chefs-d’œuvre de l’art européen du XIVe au XVIe siècles. Pietro da Rimini est exemplaire de la divulgation de l’œuvre de Giotto. La Renaissance est illustrée par Brescianino, Kempeneer et Jean Cousin dont la Charité témoigne du renouvellement de l’art français autour de Fontainebleau. Salviati et Allori sont représentatifs du courant maniériste florentin tandis que Bassano, Palma le Jeune et Véronèse montrent la vitalité de l’école vénitienne.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez les fiches de salle

Fiche de salle 9 406,30 kB

10 - Vestibule des Griffons

Vestibule Griffons © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Cette petite salle, comme la précédente, existe depuis l’origine dans le musée Fabre ; elle était consacrée à la présentation des sculptures de marbre. Dans une ambiance intime et précieuse sont présentés des petits formats italiens autour de 1600, significatifs de l’époque de la Contre Réforme en Italie. Ces œuvres religieuses d’Elsheimer, Cigoli et l’Albane, font le lien entre le maniérisme du XVIe siècle et la peinture du XVIIe présentée dans la salle suivante.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

Fiche de salle 10 165,25 kB

11 - Galerie des Griffons

Galerie des Griffons © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Cette superbe galerie, nommée du temps de Fabre « Galeries particulière de M. le directeur » a retrouvé son ampleur et sa frise néo-étrusque réalisée par Thomas Baroffi, sur commande de Fabre. Ainsi, sont mises en valeur les grandes peintures religieuses et les paysages classiques français et italiens du XVIIe siècle. La diversité de la peinture italienne, sous l’influence de Caravage (Pretti, Ribera) du maniérisme finissant (Cigoli) et du classicisme bolonais (Dominiquin et Cagnacci) y est évidente. Les œuvres de Poussin, Bourdon actif à Rome et à Paris mais originaire de Montpellier, Vouet et Blanchard montrent l’affirmation de la peinture française entre 1630 et 1670 face aux modèles italiens et la variété des tendances (atticisme, vénitianisme…).

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez les fiches de salle

Fiche de salle 11 271,91 kB

12 - Cabinet d’amateur

cabinet d'amateurs © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Cette petite salle tout en longueur aménagée de bois précieux relie les deux ailes de l’hôtel du chevalier de Massilian. Elle rend hommage aux grands donateurs Fabre et Valedau. Disposés dans des vitrines, des céramiques antiques, des objets d’art et des miniatures illustrent des aspects marginaux mais significatifs de leurs goûts.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

13 - Salle Zurbaran

salle Zurbaran © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Cette salle thématique présente des œuvres religieuses de la Contre Réforme, en prolongement de la Galerie des Griffons. Les peintres italiens, comme Dolci et Guerchin, témoignent de piétés très expressives et différentes. La sculpture de Legros, La Religion terrassant l’Hérésie, est un superbe exemple du baroque triomphal de l’époque du Bernin. Les chefs d’œuvre de l’espagnol Zurbaran, Sainte Agathe et l’Ange Gabriel, s’expriment remarquablement dans cette salle au volume réduit qui était l’un des deux salons des appartements de Fabre.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

Fiche de salle 13 157,01 kB

14 - Salon Fabre 1

Second cabinet d’interprétation, dédié au peintre et au collectionneur François-Xavier Fabre, fondateur du musée, cette pièce était son cabinet de travail quand il était directeur du musée de 1828 à sa mort en 1837. Documents imprimés et bornes interactives à disposition du public illustrent sa vie et son œuvre.



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

15 - Salle Bernin

salle Bernin © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Autour de portraits et de paysages, sont réunies dans cette salle, chambre à coucher des anciens appartements de Fabre, des œuvres d’inspiration réaliste en France et en Italie au XVIIe siècle : portraits (Bernin), paysage de Rome, scènes de genre françaises…

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

Fiche de salle 15 179,23 kB

16 - Salle Bourdon

salle Bourdon © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Après un tour d’horizon de la peinture européenne, la suite du parcours ancien présente en majorité des créations françaises. Dans le salon d’apparat du directeur Fabre, sont exposés aujourd'hui des peintures d’histoire, des portraits et des paysages des années 1660-1700 dont certains d’artistes d’origine languedocienne : Bourdon, actif surtout à Paris, est né à Montpellier, Rivalz et de Troy sont originaires de Toulouse.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

Fiche de salle 16 245,08 kB

17 - Salle Raoux

salle Raoux © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Cette salle, autrefois appelée salle du Trésor, appartenait déjà au premier musée Fabre. Elle réunit deux salles autrefois consacrées aux gravures et aux dessins. Présentant des œuvres de la fin du règne de Louis XIV et de la Régence, elle fait la part belle à l’histoire locale avec les trois bustes de la famille Deydé ainsi qu’aux deux grands portraitistes de l’époque, Rigaud et Largillière, et à Jean Raoux, natif de Montpellier, portraitiste et peintre de genre très estimé sous la Régence.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

Fiche de salle 17 197,10 kB

18 - Galerie des Colonnes

Galerie des colonnes © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

La Galerie des Colonnes a été construite vers 1875 pour abriter une partie de la collection d’Alfred Bruyas, mêlée aux peintures anciennes. Elle est à présent le lieu d’exposition de la grande peinture française de la fin du règne de Louis XIV à la fin du règne de Louis XV, c'est-à-dire de 1680 à 1760. Autour d’un ensemble d’une dizaine de morceaux de réception à l’Académie Royale, de Natoire, de Troy, etc., et des toiles exceptionnelles et monumentales de Coypel peintes pour la Galerie d’Enée au Palais Royal, le visiteur découvrira les œuvres de Restout, Dulin… ainsi que des peintres d’origine montpelliéraine, Ranc et Raoux.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez les fiches de salle

Fiche de salle 18 313,09 kB

19 - Salle Subleyras

salle Subleyras © Musée Fabre / Montpellier Agglomération

Cette salle édifiée vers 1877 quand on décida de relier la Galerie des Colonnes à la bibliothèque côté nord était jusqu'alors la réserve de livres Fages, du nom de docteur montpelliérain qui offrit à la ville 10000 volumes de sciences naturelles, ethnologie, archéeologie… Elle rassemble dorénavant des artistes français, Subleyras, Vernet, Van Loo et nordiques, Bloemen et Dietrich, ayant séjourné en Italie dans la première moitié du XVIIIe siècle, aux côtés de Panini, Locatelli et Guardi. On découvre les influences entre écoles et l’importance à cette époque du foyer italien.

Detail des oeuvres de la salle



En savoir plus



Téléchargez la fiche de salle

Fiche de salle 19 215,95 kB

Retour