Aller au contenu  Aller au menu Général  Aller au menu secondaire  Aller à la recherche globale  Aller à la recherche de la rubrique 
> > >

Les expositions

Zao Wou-Ki. La quête du silence

2 juillet 2004 - 2 octobre 2004

Pavillon du musée Fabre, Montpellier

Le Pavillon du musée Fabre présente une grande exposition consacrée à l'un des plus grands artistes contemporains, Zao Wou-Ki à travers une soixantaine d'oeuvres et une sélection de photos retraçant un parcours hors normes, depuis les débuts en Chine jusqu'à la réception de l'Académie des Beaux-Arts de Paris le 23 novembre 2003.

Né en 1921 à Pékin, Zao Wou-Ki s'installe à Paris à l'âge de 27 ans et obtient la nationalité française en 1964. Familier des plus grands artistes et poètes de son temps (Pierre Soulages, Jean-Paul Riopelle, René Char, Henri Michaux...) cet artiste reconnu dans le monde entier marque l'art abstrait depuis les années 50. Parvenu au sommet de son art, Zao Wou-Ki témoigne d'une synthèse réussie entre deux civilisations dont il a su transcender les antagonismes.

Ce projet, mené en étroite collaboration avec l'artiste et son atelier est avant tout une rétrospective d'une oeuvre exceptionnelle. Chaque étape de cette trajectoire, décennie par décennie, est représentée par des tableaux choisis pour leur exemplarité et leur qualité : les premiers portraits, les paysages de la jeunesse, la découverte de l'Occident, l'émergence des signes dans les années 50, le passage à l'abstraction, le tumulte des années 60 et 70, la peinture du vide et des fluides dans les années 80-90, jusqu'aux toiles les plus récentes. L'exposition s'attache également à dévoiler la part d'humanité de cet artiste généreux et réunit la plupart des Hommages que Zao Wou-Ki a rendu au cours de sa carrière à ses pairs, poètes, artistes, à ses grands aînés, Matisse, Monet.., et à ses proches.

Jean Paul Desroches, « La peinture chinoise, expression ou ascèse », Mardi 21 septembre 2004, Hôtel d’Agglomération, Montpellier, 18 h 30.



En savoir plus




Retour