Aller au contenu  Aller au menu Général  Aller au menu secondaire  Aller à la recherche globale  Aller à la recherche de la rubrique 
> > >

Les expositions

Grand Siècle

29 juin 1993 - 18 septembre 1993

Peintures françaises du XVIIe siècle dans les collections publiques françaises.
Pavillon du musée Fabre, Montpellier

Cette exposition, présentée successivement au Musée des Beaux-Arts de Montréal, au Musée des Beaux-Arts de Rennes puis au Musée Fabre de Montpellier, réunit des peintures françaises du XVIIe siècle appartenant aux collections publiques françaises. Elle s'inscrit dans la lignée des grandes expositions-bilans – Le siècle de Rubens en 1977-1978, La sculpture française du XIXe siècle en 1986, Seicento, le siècle de Caravage dans les collections françaises en 1988-1989 – visant à mettre en valeur et à révéler auprès d'un large public un aspect particulier de l'extraordinaire richesse des musées de province français.

Souhaitant présenter au public canadien et français l'image la plus large et la plus diversifiée possible de la peinture française du XVIIe siècle, plusieurs thèmes sont abordés comme la succession des générations, le changement de goût ou l'évolution des styles. Le milieu du siècle est particulièrement mis en valeur, quand la France conquiert son rôle de premier plan et où apparaissent simultanément l'art brillant d'un Simon Vouet, la ferveur d'un Georges de La Tour mais aussi le réalisme des frères Le Nain ou encore les hautes méditations d'un Nicolas Poussin. La richesse des musées et églises français a permis de choisir un grand nombre de tableaux représentatifs de l'activité de plus de soixante-dix peintres échelonnées sur tout le siècle. L'exposition permet de découvrir les multiples facettes de cette période : à coup sûr, un Grand Siècle, dont on trouve ici moins l'aspect fastueux que l'extraordinaire foisonnement, moins l'art de cour que les expressions variées et généreuses qui fleurirent alors dans tout le royaume.


Retour