La collection du XXe siècle du Musée Fabre. Acquisitions, dons, dépôts, prêts.

20 décembre 1996 - 2 mars 1997

Pavillon du musée Fabre, Montpellier

Cette exposition à caractère historique, de la Coiffure d'Eugène Carrière , peinte vers 1890, à la Tabula, datée de 1980 de Simon Hantaï, est l'occasion de présenter au Pavillon du musée Fabre une partie de la collection d'art moderne. Ce parcours ne prétend en aucun cas retracer l'histoire des idées et des mouvements de ce siècle, mais dresser un état des lieux du fonds existant.

Si quelques gestes initiés, entre 1938 et 1948 par Jean Claparède, conservateur du musée, puis entre 1960 et 1975 par Georges Desmouliez, ont doté le musée Fabre d'un ensemble d'oeuvres modernes, la collection demeure néanmoins lacunaire. C'est pourquoi, pour cette exposition, plusieurs prêts et dépôts ont été sollicités. A partir de la collection de Piet Moget, une sélection de peintures a été faite en accord avec lui. Les liens entre le musée Fabre et Piet Moget datent de 1964. En effet, alors qu'il organise entre 1962 et 1965 l'exposition à la « Grange Basse » qui regroupe, entre autres, Bissière, de Staël, Dubuffet, Fautrier, Gilioli et Poliakoff, Georges Desmouliez l'invite à poursuivre son action au sein du musée Fabre. Le choix des oeuvres s'est attaché à tenir compte des artistes et des tendances déjà représentés au musée Fabre afin d'établir des parallèles. L'Eloge de la géométrie d'André Lhote ainsi que son étude viennent compléter le petit paysage de Collioure acheté par la ville en 1948. Le monochrome de Marc Devade permet d'enrichir l'ensemble d'oeuvres du groupe Support-Surface offert au musée par l'association des Amis du musée Fabre. Afin de développer le parcours autour de l'Ecole de Paris , une étape de l'art de ce siècle bien représentée au musée, nous avons choisi des peintures des années 50, pour permettre au public de découvrir d'autres tendances de cette période : l'abstraction de Bram et Geer Van Velde ou les recherches matiéristes de Simon Hantaï en écho à la recherche de Germaine Richier.